Forte baisse du tourisme au Royaume-Uni au printemps 2018 après le Brexit.

UK.Visas.Consulting

Le Brexit fait-il fuir les touristes au Royaume-Uni ? Les touristes étrangers étaient moins nombreux au printemps en Grande-Bretagne. En effet, le nombre de visiteurs étrangers, touristes et hommes d’affaires entre avril et juin 2018 a chuté de 7,7 %. C’est la baisse la plus importante depuis près de dix ans.

Source : Les Echos.

Le nombre d’étrangers se rendant au Royaume-Uni avec un visa touristique pour les vacances ou un visa business britannique pour les affaires a chuté entre avril et juin 2018, d’après les derniers chiffres de l’Office national des statistiques.

Durant ces trois mois, 10,038 millions de visiteurs étrangers ont été recensés, soit une chute de 7,7 % par rapport à la même période l’an dernier. C’est la plus forte baisse en pourcentage depuis 2009, avec la crise financière qui avait vu la fréquentation de visiteurs étrangers dans le pays chuter considérablement.

Le pays n’a pas su continuer sur la bonne lancée « post-Brexit » de 2016. En-effet, en juin 2016 après l’annonce du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne, la chute de la livre avait fait du pays une destination de vacances plus abordable. Et le nombre de visiteurs étrangers avait augmenté avec un pic de 10,9 millions sur trois mois.

Tombée sous la barre symbolique de 1,30 dollar américain l’an dernier, la livre sterling est remontée à 1,40 dollar au début du printemps 2018, rendant le pays moins attractif aux yeux des touristes les plus sensibles aux variations de taux de change.

Les 10 millions de visites enregistrées entre avril et juin 2018 ont entraîné des dépenses de 5,8 milliards de livres sterling, ce qui représente une baisse de 10 % des dépenses par rapport à la même période l’an dernier.

Dans le détail, le nombre de visiteurs nord-américains a diminué de 10 %, de visiteurs européens de 8 % et de visiteurs venus d’ailleurs dans le monde de 6 %. Le tourisme, la raison la plus fréquente des visites, a diminué de 8 %, les voyages d’affaires ont diminué de 15 % et les visites chez des amis ou de la famille de 6 %.

Si les négociations du Brexit devaient déboucher sur une sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne sans accord, les déplacements vers la Grande-Bretagne risquent d’être moins faciles pour les touristes venus de l’Union européenne, qui seraient alors considérés comme n’importe quel visiteur étranger. Pour les autres cela ne changera à priori rien du tout dans les démarches pour leur visa.

Selon les derniers chiffres de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la Grande-Bretagne est classée septième destination mondiale pour le tourisme, en nombre de visiteurs. En un an, elle a cédé un rang dans le classement face au Mexique.

Toutes les informations sur cette page ont été mises à jour le : 26 novembre 2018

Partager sur :
Contactez-nous